>

Bien vivre ensemble

BIEN VIVRE ENSEMBLE

BIEN VIVRE  ENSEMBLE…

Parce que l’on vit mieux dans un environnement entretenu et apaisé, un rappel des règles de vie commune  semble nécessaire pour garantir à chacun la sérénité et la tranquillité chères à la vie de nos villages

Propreté : Adoptons une attitude responsable !

 

Vos enfants, par l’intermédiaire du Conseil Municipal des Enfants, le répètent chaque année : il y a trop de mégots écrasés sur les trottoirs. Un mégot écrasé sur le trottoir met deux ans à se décomposer ou s’ils atterrissent dans le caniveau, ils finissent à la mer et polluent l’eau, un seul mégot pollue 500  litres d’eau.  Des cendriers et des poubelles sont à votre disposition dans les villages.

Et que dire des masques, désormais obligatoire depuis cette épidémie, dont certains se débarrassent sur la voie publique.

Les bacs de collecte des verres et du papier sont réservés à ces dépôts uniquement. La collecte en porte à porte, la déchetterie et les containers à disposition dans les bourgs répondent à tous les besoins. Aucun déchet ne doit être déposé au pied des containers ou dans tout autre endroit de la commune par respect pour les habitants et les agents de la commune.

Parce que l’on ne veut pas imposer à son voisin ce que nous ne voulons pas subir nous-mêmes,  nous devons tous être vigilants et adapter notre comportement.

Vols et dégradations, soyons vigilants !

Ici des parterres écrasés ou piétinés, là des pots de fleurs dérobés, des jeux pour enfants que l’on tente de démonter, ailleurs encore des panneaux que l’on retire pour exprimer son opposition au règlement de  circulation où encore des bornes pliées par des voitures.

C’est notre cadre de vie que certains abiment avec ces actes de vandalisme. Des plaintes auprès des services de gendarmerie sont systématiques effectuées, mais c’est ensemble que nous pouvons réduire ses comportements inciviles.

 

Mes  animaux et moi, c’est qui le Maître ?

 

Nous avons tous été alertés, en 2020, par ces faits divers qui ont fait la une de la presse locale. Un troupeau de moutons égorgés et décimés par des chiens errants à Saint-Michel-de-Feins ou plus récemment, à Laval, un chihuahua tué par un chien dangereux sans muselière. L'article 1242 du code civil engage la responsabilité délictuelle d’un individu à la suite d’un préjudice qu’il aurait causé à autrui.

Nous sommes tous attachés à nos animaux de compagnie mais nous ne devons pas les imposer à notre voisinage.

  • Aux aboiements incessants de jour comme de nuit
  • Aux déjections sur les trottoirs quand ils font leur promenade
  • À leur divagation dans le village, ils peuvent effrayer ou faire tomber quelqu’un
  • À leur divagation dans la campagne car ils peuvent faire des dégâts dans les poulaillers ou auprès d’autres animaux.
  • Au respect de la muselière pour les chiens de catégorie 1 et 2 et à entretenir un grillage adapté pour éviter toute fugue.

Et pour le bien de nos compagnons :

Il ne faut pas soigner un chat ou un chien que vous ne connaissez pas, il doit rentrer chez son propriétaire. N’hésitez pas à signaler une maltraitance dont vous seriez témoin. Evitez enfin la prolifération et prenez les devants pour maitriser leur reproduction.

Halte aux nuisances sonores et olfactives !

Bricolage et jardinage sont parmi les loisirs préférés des Biernéens. Le confinement a été pour beaucoup l’occasion de revisiter les jardins et de repenser son intérieur. Evitons que nos plaisirs deviennent la hantise de nos voisins

Les travaux de bricolage, jardinage, l’usage des tondeuses à gazon et des tailles haies sont autorisés :                                les jours ouvrables de 8h30 à 12h et de 14h à 19h30,  le mercredi et le samedi de 9h à 12h et de 15h à 19 h et les dimanches et jours fériés de 10h à 12h.

De même, brûler du plastique ou tout autre résidu est interdit ; les fumées et les odeurs peuvent incommoder votre voisinage. Pensez à la déchetterie, elle est toute proche.

 

Ma voiture et moi, c’est qui le chauffard !

 

Même dans un village, le stationnement est parfois source de conflit, il convient d’en rappeler les règles.

Les places de stationnement réservées aux personnes porteuses de handicap doivent rester disponibles pour les personnes concernées. Le stationnement se fait sur les endroits conçus à cet effet, il est interdit sur les trottoirs et sur les parterres.

Le stationnement minute – marquage au sol - est réservé aux personnes s’arrêtant peu de temps pour se rendre dans les commerces locaux.

Les autres places de stationnement sont ouvertes à tous, il s’agit d’un espace public. Le stationnement prolongé ne doit pas être gênant, des parkings sont disponibles. Attention, laisser son véhicule sur un même emplacement pendant  plus de 7 jours, de façon ininterrompue est considéré comme abusif, avec à la clé une possible mise en fourrière.

Les panneaux de signalisation sont posés pour donner des indications et pour la sécurité de tous, les panneaux pliés, tombés sont à signaler en mairie.  Vous pouvez utiliser l’application Intramuros pour cela !   

Vos enfants le soulignent : les limitations de vitesse ne sont pas toujours respectées, notamment aux abords des écoles. Les services de gendarmerie font régulièrement des contrôles, mais c’est à chacun de se responsabiliser afin d’éviter que ne survienne un jour un drame !

 

Nos trottoirs

 

L’entretien du trottoir est de la responsabilité des résidents longeant celui-ci. C’est à chaque habitant de s’assurer devant sa maison, du désherbage, du balayage des feuilles mortes et autres détritus, du déneigement  ou  le salage en cas de verglas.

La pose de jardinière ou de grille ou de tapis devant la porte d’entrée de la maison et sur le trottoir sont interdits, ils peuvent provoquer la chute d’un passant et empêcher l’accès aux personnes à mobilité réduite et aux poussettes.

L’utilisation de produits phytosanitaires est interdite aux collectivités depuis le 1er janvier 2017. Cette interdiction s’applique aux particuliers depuis janvier 2019. Seules, les méthodes manuelles ou alternatives sont autorisées.

Etre citoyen, c’est avoir des droits mais aussi des devoirs. Nous faisons confiance au bon sens, au civisme et la bonne compréhension de chacun pour l’application de ces règles de bonne conduite.

 

Les bons reflexes contre les cambriolages

 

Rester vigilant

Avant de laisser quelqu’un entrer chez vous, assurez-vous de son identité. En cas de doute, appelez le service en question.

Ne laissez jamais une personne inconnue seule dans une pièce de votre domicile.

Placez en lieu sûr vos bijoux, carte de crédit, sac à main et clé de voiture. Ne laissez pas d’objets de valeur visibles à travers les fenêtres.

Si vous possédez un coffre-fort, il ne doit pas être visible.

Signalez à la gendarmerie tout fait ou comportement suspect.

Ne commettez pas d’imprudence :

N’inscrivez pas vos noms et adresse sur vos trousseaux de clés.

Ne laissez pas vos clé sous le paillasson, dans la boite aux lettres ou sous le pot de fleur…Confiez les plutôt à une personne de confiance.

De nuit, en période estivale, évitez de laisser les fenêtres ouvertes surtout si elles sont accessibles depuis la voie publique.

Ne laissez pas dans le jardin une échelle, un échafaudage ; ils offrent des moyens d’entrer chez vous

 

 

 

Avant de partir en vacances :

Informer votre entourage de votre départ. Faites suivre votre courrier ou faites-le relever par une personne de confiance.

Transférer vos appels sur votre portable

Créer l’illusion d’une présence à votre domicile avec l’aide d’un programmateur pour la lumière ou la télévision.

Signaler votre absence à la gendarmerie.

Ne diffuser pas vos dates de vacances sur les réseaux sociaux.

 

En cas de cambriolage :

Prévenez immédiatement la gendarmerie au 02 43 09 15 00  ou  le 17

Ne prenez pas de risque, si les cambrioleurs sont encore sur place

Ne touchez à aucun objet, portes, fenêtres de manière à préserver les traces et indices à l’intérieur comme à l’extérieur.